top of page
Rechercher
  • Kathy

Agrandissement : la préparation


Pêcher en fleur et potager en cours de création


Comme vous le savez si vous nous suivez régulièrement, la demande de travaux pour réaliser l'agrandissement de la grange a été acceptée. Le temps de recevoir les propositions tarifaires des fournisseurs de matériaux, nous avons peaufiné les plans et les phases de mise en œuvre de la fondation.



Fondations de l'agrandissement : aspect théorique

 

Pour tous ceux qui souhaitent quelques précisions sur les différents types de fondations, voici quelques éléments que nous avons collectées pour vous.


Quel type de fondation choisir ?


Après une étude de sol indispensable pour connaître la faisabilité et la fiabilité du projet, la difficulté est de choisir le type de fondation adaptée à la configuration du terrain et à la nature du sol. Quatre configurations sont possibles :


Le radier : la dalle est porté par le sol. Utilisé en cas de faible compacité du sol, par exemple dans les zones de marais, ce système permet la répartition des charges sur un terrain peu stable. La réalisation d'un radier nécessite une étude béton armé préalable, avec vérification du tassement général de la construction.


La dalle portée : La dalle est soutenue par les fondations périphériques et intermédiaires (soubassements et plots béton). Le sol sert uniquement de coffrage bas au moment du coulage.


Ce procédé ne demande pas trop de connaissances techniques et offre une rapidité de mise en œuvre. La dalle repose sur un terre-plein tassé, composé d'un hérisson (lit de pierres) sur lequel seront coulés le béton et les armatures.


La technique peu présenter quelques désagréments après achèvement :

  • les remontés capillaires si des précautions n'ont pas été prises pour parer à l'humidité

  • les termites et autres nuisibles si une désinfection n'a pas été effectuée au préalable.

Le dallage sur terre-plein solidarisé : prend appuis dans les armatures des rives lors du coffrage. Elles sont déclinées en deux types :

  • les dalles sur terre-plein : les armatures du dallage continuent pour se liaisonner aux fondations. La dalle solidarisée bougera donc avec les mouvements des murs et des fondations.

  • les dalles sur vide sanitaire : la dalle ne repose pas sur le sol directement. Un vide de 20 à 30 cm se trouve entre le dessous du dallage et la surface du sol. La dalle peut ainsi respirer, la maison est isolée, les remontées d'humidité stoppées.

La mise en œuvre exige une grande technicité, notamment pour pallier aux ponts thermiques résultant de la rupture des isolants sous dalle.


Ce type de dallage est proscrit sur les terrains argileux, le phénomène de "retrait-gonflement" risque de créer des fissures rendant la construction instable voire dangereuse.



Le dallage sur terre-plein désolidarisé : le dallage n’est pas lié aux fondations.


A privilégier :

  • Pour les sols argileux. Quand il pleut, l'argile gonfle et se rétracte quand elle s'assèche. Pour éviter les impacts de ce phénomène de "retrait-gonflement", il est nécessaire de désolidariser la dalle des murs .

  • Pour les constructions qui dépassent deux niveaux afin d'éviter les problèmes de tassement différentiel.

Le risque le plus important pour ce type de dallage est le tassement du sol qui peut conduire à l'affaissement de la dalle. Pour éviter ce problème, il est important de bien compacter les matériaux à toutes les étapes du terrassement.


Voilà pour les généralités, il y avait beaucoup plus à dire mais je ne voulais pas vous noyer de détails techniques, si vous souhaitez plus de précisions n'hésitez pas à me contacter.



Quelles seront les étapes de la fondation de l'agrandissement ?


Nature du sol : argileux

Dimensions : 4.65 x 4.3m

Usage : pièce technique et buanderie (peu de charges)


Nous avons choisi le dallage sur terre-plein désolidarisé. Les étapes seront les suivantes :

  • Creuser les tranchées

Pour s'affranchir du phénomène "retrait-gonflement" des sols argileux, les fondations seront creusées à environ 1m (le minimum étant de 0,80 m pour ce type de sol) voire plus si le sol n'est pas suffisamment résistant.

  • Compacter


  • Mise en place du béton de propreté

Le béton de propreté, utilisé en fond de fouilles des fondations, est un béton maigre faiblement dosé en ciment : on utilise un dosage ciment d’environ 200 kg/m3.

  • Ceinturage de la terre en fond de fouille

Cette méthode, déclarée la plus efficace par les professionnels, consiste à dérouler un câble torsadé de cuivre nu de 25² dans une tranchée creusée jusqu'au niveau des fondations.


  • Coffrer et couler la semelle filante (dosage ciment de 350 kg/m3)

Un seau de maçon gradué d’une contenance de 10 litres permet de facilement doser les constituants. Pour préparer 100 litres de béton il faudra :

  • 1,5 seau d’eau; 5 seaux de sable ; 7 seaux de gravier 0/20; un sac de 35 kg de ciment.

  • A savoir : 1 seau de ciment de 10 litres pèse environs 10kg.

  • Attention : Il y a un ordre pour charger la bétonnière : on commence par 50 % de l’eau, 50 % des gravillons, 50 % du sable, le sac de ciment et après on complète avec le reste des composants.


  • Monter le mur de fondation en parpaing creux B60 (renforcés pour les soubassements) jusqu’au niveau 0.

  • Compacter

  • Passer des fourreaux


Pour la suite pas besoin de rentrer dans les détails :

  • Sous-bassement face extérieure

  • Faire un petit enduit et passer du goudron liquide sur les parpaings

  • Mettre du pare-racine (deltaMS)

  • Préparation du sol pour recevoir la dalle béton

  • Pose du tout-venant

  • Compacter

  • Pose du Polyane

  • Pose de l’isolant

  • Pose du ferraillage en partie inférieure

  • Couler la dalle béton

Pour plus de précisions, voici un schéma :


Avant de commencer, il faut préparer le sol.



Fondations de l'agrandissement : préparation du sol

 

La première étape, a été d'enlever trois grosses souches qui se trouvaient au niveau de la fondation. Nos voisins étaient dubitatifs quand ils voyaient Laurent essayer de les tirer avec la minipelle, personne ne croyait qu'elle serait capable de soulever la plus grosse des souches, c'était sans compter sur la ténacité de Laurent qui a, pendant plusieurs jours, coupé les racines avec l'aide de Xavier. Les deux plus petites sont sorties sans trop de difficultés, la troisième plus grande que la minipelle, a demandé trois jours, mais elle est sortie, la petite machine a rempli cette tache avec brio !


La connexion étant catastrophique, impossible d'incérer le film du dessouchage !



Ensuite, le terrain a été aplani, prêt à recevoir les matériaux.


La livraison des matériaux

 

Quelques images de la livraison (en deux camions) des 21 tonnes de matériaux nécessaires à 20m2 de fondation de la dalle béton. Les camions sont équipés d'un bras téléguidé impressionnant de précision, ils nous ont livré au pied du chantier !




Le potager

 

Nous attendions avec impatience le début du printemps pour faire un potager, voir nos légumes sortir de terre, pousser et pouvoir manger des fruits et des légumes sans pesticide ni engrais chimiques. C'est notre premier potager, avec les infos glanées sur le net sur les associations des légumes et aromates à faire ou à éviter, les semis etc... nous avons planté nos premières carottes et radis. C'est un coup d'essai, on a tout à apprendre.


Après avoir déterminé l'emplacement d'un carré de 12x12m, nous avons planté une dizaine d'arbres fruitiers qui palisseront les bordures du potager. Voyant que nous allions passer plusieurs jours à retourner la terre, un voisin est venu avec son tracteur et, en une heure, la parcelle était labourée. En partant il nous a dit "c'est une terre riche qui n'a jamais été cultivée, elle vous donnera de beaux légumes".


A ce jour, le premier bilan n'est pas très positif : certains fruitiers ont souffert du gel et stagnent, côté potager les plus petites pousses ont gelé, les autres se font manger par les oiseaux. A suivre...


Quelques piquets pour le palissage des fruitiers. Devant le potager un espace bordé de troncs et de pierres pour planter des petites fleurs mellifère et propices aux coccinelles. C'est parti, dans quelques semaines les premiers bulbes fleuriront.



A très bientôt pour la suite de l'aventure !



591 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page